Base numérique des consentements - Notre Rencontre
Informer Accompagner Améliorer

Dans le contexte de la mise en application du Règlement Général sur la Protection des Données, B&C Technologies rencontre des consommateurs afin de connaître leur rapport à la publicité digitale.

B&C Technologies - Quel est votre rapport à la publicité digitale ?
Alexandre, vendeur en optique lunetterie - La majorité des mails que je reçois, je ne les lis pas. Ça va dépendre de ce dont j’ai besoin. Je coche « ne pas recevoir de mails » de tel ou tel partenaire. Dans l’enseigne pour laquelle je travaille, on demande leur adresse mail à nos clients pour leur envoyer des documents dont ils ont besoin. Je sais que les données sont utilisées.
B&C Technologies - Connaissez-vous le RGPD ?
Alexandre, vendeur en optique lunetterie - Non, je ne connais pas. De quoi s’agit-il ?
B&C Technologies - Il s’agit d’une législation qui protège de façon drastique le citoyen dans l’univers du digital à partir du 25 mail 2018.
Alexandre, vendeur en optique lunetterie - C’est très intéressant. Je vais me renseigner sur le sujet car je me sens concerné.

B&C Technologies - Quel est votre rapport à la publicité digitale ?
Xavier, consultant - Je suis assez peu sensible à la publicité de façon générale et « mauvais consommateur ». J’ai le sentiment d’être de plus en plus sollicité par des marques que je ne connais pas forcément et ce n’est pas toujours une bonne idée de m’envoyer des publicités que je ne lis pas toujours.
B&C Technologies - Connaissez-vous le RGPD ?
Xavier, consultant - J’en ai un peu entendu parler de par mon métier mais je ne le connais pas dans les détails, loin de là.
B&C Technologies - Il s’agit d’une législation qui protège de façon drastique le citoyen dans l’univers du digital à partir du 25 mai 2018.
Xavier, consultant - Même si je vous dit que je suis « un mauvais consommateur », je suis un consommateur quand même! J’ai envie de profiter des offres des marques qui m’intéressent, sans pour autant être envahi de publicités qui ne m’intéressent pas. Alors si ce règlement peut permettre de me protéger en tant que consommateur comme vous le dites, sans pour autant me priver de rester informé de ce que propose les marques qui me plaisent, c’est une bonne nouvelle.

B&C Technologies - Quel est votre rapport à la publicité digitale ?
Marie, commerciale – Je suis plutôt agacée par les mails et les sms que je reçois chaque jour sans avoir rien demandé. Je comprends que les marques aient besoin de conquérir de nouveaux clients et de fidéliser ceux qu’elles ont déjà mais j’ai parfois l’impression que mes données sont utilisées à mon insu et ça ne me plait pas beaucoup. Je passe beaucoup de temps à me désinscrire de mails que je n’ai pas choisi de recevoir. Et finalement, j’ai parfois tendance à mettre tout le monde dans le même panier, les marques que j’aime et celles que je ne connais pas.
B&C Technologies - Connaissez-vous le RGPD ?
Marie, commerciale – Non, pas du tout.
B&C Technologies - Il s’agit d’une législation qui protège de façon drastique le citoyen dans l’univers du digital à partir du 25 mail 2018.
Marie, commerciale – Voilà une bonne nouvelle! Si cette loi permet de protéger un peu mieux les consommateurs de ces mails envahissants, alors c’est une bonne loi. J’espère qu’elle sera réellement appliquée. C’est bien de comprendre qu’il est temps de légiférer dans le domaine des données qui nous concernent au quotidien.

B&C Technologies - Quel est votre rapport à la publicité digitale ?
Louis, ingénieur du son - Comme tout le monde, je reçois beaucoup de mails qui ne m’intéressent pas toujours mais je ne m’en occupe pas, j’ai d’autres choses à faire! En tous cas, je ne les lis pas quand je ne sais pas de quoi il s’agit. Je ne suis pas un bon client pour ça !
B&C Technologies - Connaissez-vous le RGPD ?
Louis, ingénieur du son - Pas du tout.
B&C Technologies - Il s’agit d’une législation qui protège de façon drastique le citoyen dans l’univers du digital à partir du 25 mail 2018.
Louis, ingénieur du son - Pourquoi pas ? On entend beaucoup parler de big data sans savoir ce que c’est et des failles dont nos données peuvent faire l’objet, alors une législation qui nous protège me semble être une bonne chose. A suivre.